Peluche Girafe

Afficher tous les 13 résultats

  • Ajouter au panier

    Peluche Girafe

    29,90
  • Ajouter au panier
  • Ajouter au panier
  • Ajouter au panier
  • Ajouter au panier
  • Ajouter au panier
  • Ajouter au panier
  • Ajouter au panier
  • Ajouter au panier
  • Ajouter au panier
  • Ajouter au panier
  • Ajouter au panier
  • Ajouter au panier

Peluche Girafe

La peluche ! Qui n’a pas un favori et qui ne fond pas en larmes à sa vue ? Ou plus précisément, quel enfant n’a pas une chambre pleine d’animaux en peluche ? Et quelle femme n’en a pas au moins un dans sa chambre, un souvenir d’enfance ou un cadeau sentimental d’un ancien petit ami ? D’autre part, la girafe, cet animal tacheté et au long cou qui ne cesse d’émerveiller par sa taille. Découvrez les merveilleuses peluches girafes ainsi que les raisons pour lesquelles elles s’avèrent être un élément important pour une bonne partie de notre vie.

Girafe en peluche, un objet de transition

« L’objet transitionnel est un terme issu de la psychothérapie et désigne un objet choisi par le nourrisson lui-même pour occuper l’espace entre le nourrisson et la mère. » Donc la théorie du sec. Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Les objets transitionnels sont des objets personnels de l’enfant, qui sont « remplis » de ses propres émotions, souvenirs et impressions. Il permet de prendre pied dans une grande variété de situations : lors de disputes, pour faire face aux transitions quotidiennes comme l’entrée à l’école maternelle, ou pour s’endormir. Ils constituent un point d’arrêt pour l’enfant et servent également de substitut à la mère ou au père absent. Ils sont donc indispensables au développement positif et aident les enfants et les jeunes dans la vie quotidienne en se tenant fidèlement à leurs côtés et en apportant du calme dans chaque situation.

Un doudou girafe, assure le confort et la sécurité de l’enfant

Une peluche transmet un sentiment de sécurité et de chaleur. Il protège et est protégé, il donne la sécurité et reçoit des soins enfantins. Le toucher apaisant libère des endorphines. Ils ramènent la sensation de bien-être. Dans les jeux de rôle, l’animal en peluche devient un écran de projection des émotions et du comportement des enfants : l’enfant détermine s »il est triste ou heureux, affamé ou fatigué, obéissant ou méchant. Le doux ami est soigné et nourri, câliné et réconforté, récompensé et puni. De cette manière, les enfants traitent et gèrent ce qu’ils observent et vivent dans la vie quotidienne. En outre, au lieu d’écrire un journal intime, les enfants racontent à leur peluche leurs souhaits et leurs inquiétudes. Ils partagent leurs secrets, leurs peurs et leurs rêves avec ce dernier. Ces liens intimes laissent des traces. Pour de nombreuses personnes, leur animal en peluche préféré est lié à de bons souvenirs et à des sentiments qui vont bien au-delà de l’enfance. Il est souvent conservé et accompagne « sa » personne même dans la vie adulte.

Les peluches girafes, des amis fidèles

La capacité de l’enfant à modifier sa voix, ses mots et ses intonations lui ouvre la possibilité de communiquer avec des jouets. On sait que dans la vie de nombreux enfants, il y a des jouets favoris dont ils ne se séparent pas : ils leur parlent, partagent leurs joies et leurs pensées, dorment ensemble, mangent ensemble, les emmènent en promenade et au jardin d’enfants. Ce sont les « amis jouets » qui aident dans les situations difficiles. Dans l’écrasante majorité des cas, ce ne sont pas les poupées et les landaus qui deviennent de tels amis, mais les peluches. Étrangement, les animaux deviennent facilement des objets animés par les enfants et commencent à jouer un rôle très important dans leur vie. Ce jouet préféré peut être un support pour le développement du monde intérieur du petit, un sujet de sa vie spirituelle. La proximité de l’enfant avec un ami si doux atténue l’expérience du danger ou de la solitude, donne un sentiment d’importance et d’indépendance. Par exemple, à l’heure du coucher, ou lorsque le petit est malade, ou se trouve dans une situation inhabituelle. L’adaptation à un nouvel environnement tel que la garderie est l’une des périodes les plus difficiles pour le petit. Les éducateurs et les psychologues ont remarqué que les jeunes enfants, dès les premiers jours de leur séjour dans l’institution, ne se séparent littéralement pas de leur jouet préféré. Les enfants qui ont plus de mal à s’adapter, qui ressentent un malaise évident dans un nouvel environnement, qui sont anxieux et tendus ont particulièrement besoin de cette proximité. Ces enfants tiennent constamment leur ours en peluche ou leur lapin préféré près d’eux et leur proximité physique avec eux leur donne un sentiment de protection et de sécurité. Il a été constaté qu’avec un jouet préféré, l’enfant s’endort plus vite, mange mieux, s’habille plus facilement et se sent généralement plus en confiance. Avec le temps, lorsque l’enfant commence à s’habituer à son nouvel environnement, son besoin d’un ami-jouet diminue progressivement. Il devient de plus en plus indépendant, actif et n’inclut que parfois son animal de compagnie dans les jeux. Par conséquent, ne vous inquiétez pas des relations étroites, il est très important d’aider l’enfant à trouver son ami-jouet et de ne pas entraver cette « amitié ».

Pas seulement pour les enfants

De nombreux adultes gardent encore leurs jouets préférés en peluche de leur enfance. Ils ont une signification symbolique et sentimentale pour nous et créent des émotions positives agréables. Souvent, ce n’est pas tant l’objet lui-même qui est spécial pour nous, mais ce qu’il représente et symbolise, et les souvenirs qu’il évoque. En effet, les adultes devraient également s’autoriser à attraper leurs compagnons en peluche de temps en temps. Pleurer dans un animal en peluche ou se blottir dans une situation émotionnellement stressante fait du bien à beaucoup de gens. Surtout en hiver et surtout pendant cette période difficile. Elle peut aider à surmonter les moments de solitude, par exemple. Lorsque vous câlinez un objet doux et réconfortant, comme une peluche, vous libérez de l’ocytocine. C’est l’hormone du bien-être qui vous fait vous sentir calme et heureux. La peluche agit comme une thérapie antistress, précisément parce que c’est l’ocytocine qui vous aide à contrôler vos émotions. Dans les maisons de retraite, de grands succès sont obtenus avec les animaux en peluche, notamment auprès des patients atteints de démence. Ils deviennent sensiblement plus calmes et moins anxieux avec l’aide des animaux en peluche. Pour les personnes qui ont connu le syndrome de stress post-traumatique, les animaux en peluche les aident à retrouver le chemin de la « normalité » au sens d’une transition.